Ne vous a-t-il pas au moins paru étrange que la quasi totalité des rwandais dont vous supervisiez lévacuation, soient les responsables politiques les plus engagés dans la propagande visant à lextermination des tutsi au moment même où celle-ci prenait corps?
Les "Nyumba Kumi" étaient reproupés par 10 et constituaient à leur tour une cellule.
Pourtant, les opposants du MDR, du PL et du PSD cultivent le réalisme, la modération et se refusent à sappuyer sur la révolte populaire.
Ces faits étaient pour lessentiel connus au moins depuis décembre 1993, comme la rappelé. .Une partie des armes a été distribuée à des civils, qui constituaient ainsi des "groupes dautodéfense".Leur mobilité couplée au regain de force du mrnd va leur permettre dopérer au niveau national, en particulier pour des meetings politiques.Novembre 1991 : manifestation massive, à Kigali, contre la dictature en place, le dimanche 24 novembre.Edouard Balladur, annonçait devant lAssemblée nationale lintention de la France dorganiser une opération humanitaire.Sattaquant dabord aux personnalités qui auraient pu sopposer aux massacres, manipulant code de reduction orange les populations par des messages radio destinés à semer la panique, ce petit groupe a réussi à contrôler la quasi-totalité du système administratif, militaire et politique.Un premier réseau, monté par la dgse, aurait été doublé par un second, avalisé par l'Elysée et piloté depuis la défense "Des tensions inutiles ; ce n'est que vers la fin du quinquennat que la coordination opérationnelle entre les services a bien fonctionné assure.Ils avaient en face deux des assassins consciemment organisés et armés.Et il nest pas plus étonnant de voir la France «démocratique» lui apporter son soutien. : formation dun nouveau gouvernement avec Agathe Uwilingiyimana comme premier ministre.Sera ainsi considéré comme " traître " tout citoyen Hutu " qui fait alliance avec les Tutsis dans ses affaires ".Macron n'a rencontré Bousquet qu'une fois, récemment, pour lui proposer le poste, et il n'avait vu le patron de la dgse, Bernard Emié, comme ambassadeur, qu'une seule fois, à Londres.Maintenant, Macron a l'air de vouloir assumer analyse un homme de l'ombre.James Gasana en fait une des conséquences de loffensive de Byumba : Malgré laction de la gendarmerie, les Interahamwe ne cessent de se renforcer.


[L_RANDNUM-10-999]