Le plus dur a été à la naissance de ma fille : je n'ai pas pu l'allaiter car mes seins ne pouvaient pas produire de lait.
Car aujourd'hui encore les opérations ont leurs conséquences sur moi.Voir LA VIDÉO DU DR gahagnon.Diplômé du collège français de chirurgie plastique, idée cadeau pour meilleure amie reconstructrice esthétique.Je témoigne parce que je trouve qu'on connaît assez mal ce qui se passe après l'opération.J'ai fait 2 opérations de réductions (la 2ème pour ré équilibrer le résultat de la première puis avec un autre chirurgien 2 opérations de lasers pour essayer de réduire les cicatrices.Donc : oui il faut faire l'opération, mais en étant bien préparée et avec le bon chirurgien.Pouvoir s'habiller normalement, recommencer la danse ou la natation, ne plus être "dévisagée porter un maillot 2 pièces etc.Mes cicatrices sont blanches mais boursoufflées, et la "coupe" initiale étant sous le bonnet quand je faisais du F, elles dépassent de sous mes seins actuels (mais je le répète, je pense que cette technique a été perfectionnée).Mais cadeaux originaux boutique je considère que j'ai pu avoir une vie normale grâce aux opérations.N d'insription au conseil de l'ordre : 20687, qualifié spécialiste en chirurgie plastique, reconstructrice esthétique.Diplômé du board européen de chirurgie plastique, reconstructrice esthétique.Je ne suis pas sûre qu'à 17 ans je réalisais pleinement toutes les suites d'opérations comme celle.Diplômé en pédagogie médicale danatomie, diplômé en cicatrisation normale et pathologique.Cette opération m'était nécessaire pour m'éviter des problèmes de dos, mais psychologiquement, c'est dur à cet âge.Bonjour, Je me suis fait opérer il y a 15 date concours orthophonie amiens ans, j'avais 17 ans.Je conseille vivement la réduction mammaire, mais avec une grosse réflexion sur ce qui est important ou pas.Diplômé en anatomie chirurgicale de la tête et du cou.Oui, non, merci pour votre retour.


[L_RANDNUM-10-999]